Sortie 23 mars 2014

Commentaires :

Le premier groupe a  parcouru, à l'aller, la distance de 5,029 km en  45 mn, soit à la vitesse moyenne de 6,70 km/heure ; au retour, la même distance en 40 mn, à la vitesse de 7,54 km / heure. Au total, cela donne une moyenne de 7,10 Km / heure.

Il a donc géré sa marche de façon moins rapide à l'aller qu'au retour. Cette façon de procéder (cette stratégie) s'appelle "négative split" en langage marathonien (split = division, dédoublement dans la gestion d'un parcours). Marcher en "négative split" c’est réaliser une seconde partie du parcours plus rapide que la première,  alors qu’à l’inverse, en "positive split", on termine une marche plus doucement qu’on ne l’a débutée. La gestion en "négative split" est apparue à la fin des années 90 lorsque le record du monde sur marathon a rapidement évolué. C'est une méthode efficace mais qui suppose une gestion très régulière du temps et, préalablement, un entraînement adapté.

 

Le deuxième groupe a marché à la vitesse de 6,81 km / heure de moyenne  ( Une première partie plus cool et la deuxième à fond ). A première vue l'écart, avec le premier groupe, n'est pas énorme mais il est extrêmement difficile de garder la bonne allure et le bon geste à cette vitesse de marche.

  

Quant au troisième je n'ai pas de données mais, normalement, il a marché sur le même modèle.